Maladie de Dupuytren

Un épaississement de l’aponévrose palmaire qui entraîne une rétraction progressive des doigts

Mis à jour le 2015-01-06 22:51:59

C’est un épaississement de l’aponévrose palmaire qui entraîne une rétraction progressive des doigts. Un envahissement de la peau peut s’y associer. C’est une affection qui touche préférentiellement les hommes. L’origine est génétique mais certaines causes externes peuvent favoriser sa survenue.

Traitement

Il ‘y a pas actuellement de traitement médical de l’affection.On peut envisager un traitement soit par aponévrotomie per-cutanée, soit par aponévrectomie nessécitant une ouverture cutanée, dès que le test de l’extension est positif :

- le principe du test est d’essayer de mettre la main à plat sur un plan dur : si cela est impossible le test est alors positif. La technique proposée dépendra du stade de la maladie et du degré d’envahissement cutané.

Formes débutantes sans envahissement cutané

Une section à l’aiguille sous anesthésie locale peut être proposée. Elle nécessite de la part de l’opérateur une excellente connaissance de l’anatomie chirurgicale de l’affection : aponévrotomie Cette technique permet d’obtenir une amélioration plus ou moins importante de l’extension, mais sa complication principale est la récidive.

Formes plus évoluées

Il s’agit de réaliser l’ablation chirurgicale de la maladie : aponévrectomie Dans certains cas, le geste sera complété d’une libération articulaire, et en cas d’envahissement cutané, greffe de peau et/ou lambeau cutané local.

Evolution et soins post-opératoires

L’évolution dépend du stade de la maladie et de l’importance du geste chirurgical :
- les pansements peuvent être nécessaires durant trois à quatre semaines
- la rééducation et le port d’une orthèse d’extension des doigts pourront être nécessaires pendant plusieurs mois , dans les formes très évoluées

informations complementaires

Risques spécifiques

Les lésions vasculo-nerveuses sont rares dans les mains d’un chirurgien entraîné. Les troubles de la sensibilité spontanément résolutifs peuvent exister après des chirurgies sur des stades évolués. En cas d’envahissement de la peau, la cicatrisation peut être longue. Des nécroses partielles de la peau ou d’un lambeau peuvent survenir : elles nécessitent alors des soins spécifiques et, dans de rares cas, amener à une reprise chirurgicale.

autres pathologies

Kyste arthro-synovial Il s’agit d’un motif de consultation fréquent. Le kyste…
Doigt à ressaut Tous les doigts peuvent être touchés. On peut le rencontrer à tous…
Rhizarthrose La rhizarthrose est l’arthrose entre le trapèze et le premier…
Canal carpien Compression du nerf médian au niveau du poignet dans un tunnel…
Tendinite de de Quervain Il s’agit d’une ténosynovite du long abducteur et du court extenseur…
Maladie de Dupuytren C’est un épaississement de l’aponévrose palmaire qui entraîne une…

examens

diagnostic

Rétractions des doigts avec brides digitales, palmaires ou palmo-digitales, touchant un ou plusieurs doigts, le quatrième et le cinquième étant les plus fréquemment atteints.

Des nodules cutanés résultants de l’infiltration de la maladie sont habituels. Habituellement la maladie de Dupuytren est indolore.

Le diagnostic ne nécessite aucun examen complémentaire.

On classe en différents stades l’importance de la rétraction, de 0 à 4. on analyse l’importance de l’envahissement cutané, on recherche des raideurs articulaires associées, notamment au niveau des Inter-phalangiennes proximales.Cela permettra d’orienter le traitement de façon précise.