Kyste arthro-synovial

Le kyste arthro-synovial au poignet se présente comme une petite tumeur arrondie

Mis à jour le 2012-01-10 11:43:36

Il s’agit d’un motif de consultation fréquent. Le kyste arthro-synovial au poignet se présente comme une petite tumeur arrondie remplie d’un liquide gélatineux et translucide. Sa situation anatomique se fait le plus souvent à la face dorsale du poignet entre les tendons extenseurs plus rarement en face palmaire au niveau de la gouttière du pouls radial. Il est absolument bénin et son seul véritable risque est la récidive .

Diagnostic (suite)

Dans le premier cas , il s’agit d’une tuméfaction isolée. Le diagnostic est aisé : on palpe une tumeur arrondie, peu ferme qui a tendance à légèrement rouler à la mobilisation notamment à la face dorsale.

Dans le deuxième cas , il s’agit d’une douleur isolée. Le diagnostic peut être difficile du fait de la faible dimension de la lésion. Un examen clinique précis et une échographie apportent la solution diagnostique.

Une radiographie de face et profil strict du poignet est demandée à la recherche d’une lésion articulaire associée.

Le traitement

Compte tenu du caractère bénin de l’évolution l’absence de traitement n’est pas une faute.

Néanmoins, les kystes volumineux dont l’évolution spontanée n’est pas marquée par la régression, et qui, à fortiori, sont douloureux, peuvent bénéficier d’un traitement adapté.

L’écrasement du kyste à l’aide d’une pièce de monnaie ne donne le plus souvent qu’un résultat fugace et, de plus, assez douloureux.

La ponction du kyste avec injection de corticoïde donne 30 % de résultat positif

Le traitement chirurgical

La chirurgie à ciel ouvert permet une exérèse de la lésion. Elle a le taux de récidive le plus bas, environ 10 %, mais nécessite une intervention sous anesthésie loco-régionale voire générale chez certains patients. Elle nécessite de porter une attelle en post–opératoire une quinzaine de jours.

Elle nécessite parfois de la kinésithérapie.

Elle entraine un arrêt de travail.

informations complementaires

Complication des traitements

Dans tous les cas, comme nous l’avons vu , il s’agit de la récidive. Dans les suites post-chirurgicales, en dehors de l’infection qui est rarissime, raideur et algodystrophie peuvent se rencontrer

autres pathologies

Kyste arthro-synovial Il s’agit d’un motif de consultation fréquent. Le kyste…
Doigt à ressaut Tous les doigts peuvent être touchés. On peut le rencontrer à tous…
Rhizarthrose La rhizarthrose est l’arthrose entre le trapèze et le premier…
Canal carpien Compression du nerf médian au niveau du poignet dans un tunnel…
Tendinite de de Quervain Il s’agit d’une ténosynovite du long abducteur et du court extenseur…
Maladie de Dupuytren C’est un épaississement de l’aponévrose palmaire qui entraîne une…

examens

diagnostic

Le motif de consultation peut être :
- une tuméfaction d’apparition le plus souvent spontanée évoluant depuis plusieurs mois
- une douleur au poignet
- les deux associées