Disjonction acromio-claviculaire

Fréquente dans la pratique des sports de contact ou d’équilibre

Mis à jour le 2012-01-09 15:33:16

Les lésions traumatiques de l’articulation acromio-claviculaires sont fréquentes dans la pratiques des sports de contact (Rugby) ou les sports potentiellement à risque de chute (vélo, moto).

Un peu d’anatomie

L’articulation acromio-claviculaire unit la clavicule à l’omoplate. Elle est située dans la partie supérieure de l’épaule.

Une capsule articulaire et de puissants ligaments la stabilisent.

Ce sont eux qui sont atteints lors des traumatismes

Classification

Il existe plusieurs stades Dans les deux premiers stades, il n’y a pas de perte de contact entre les surfaces articulaires : elles correspondent à des entorses. Pour les stades suivants, il y a une perte complète de contact : il s’agit de luxations.

La classification française comprend 3 stades, la classification internationale 7.

Les radiographies standards de l’épaule permettent de préciser le diagnostic. Les autres examens sont inutiles.

Traitement

Stade 1 et 2, Le traitement est médical : il associe antalgiques, anti-inflammatoire local et ou oral, et immobilisation , soit par strapping, soit par anneaux claviculaires, soit par écharpe.

La durée de l’immobilisation est d’environ trois semaines. La reprise de l’activité physique est liée à la douleur. Elle varie entre trois et six semaines en fonction du type de sport pratiqué.

A partir du stade 3 , on peut discuter une option chirurgicale.

Classiquement, il s’agit d’une chirurgie « à ciel ouvert » qui associe un geste de type ligamentoplastie à une réparation des structures capsulaires. Un brochage provisoire est parfois associé.

Une chirurgie sous arthroscopie permet de réaliser une ligamentoplastie de type sous coracoïdienne. Elle est moins agressive pour les structures musculaires et permet une récupération plus rapide. C’est notre technique de première intention.

Le rééducation est commencée immédiatement.

informations complementaires

Complications

Les risques infectieux sont faibles notamment sous arthroscopie

C’est l’insuffisance de réduction qui est le complication la plus fréquente : elle n’entraine souvent que peu de gène fonctionnelle

autres pathologies

Tendinopathies calcifiantes Il s’agit d’une maladie des tendons de la coiffe des rotateurs. Ces…
Lésions du Long Biceps Le long biceps est l’un des deux tendons de la partie supérieure…
Disjonction acromio-claviculaire Les lésions traumatiques de l’articulation acromio-claviculaires…
Rupture des tendons de la coiffe La rupture des tendons de la coiffe des rotateurs est une cause…
Arthrose de l’épaule L’arthrose de l’épaule correspond à l’usure des cartilages de la tête…
Instabilité de l’épaule L’instabilité de l’épaule est une affection fréquente. Elle touche…

examens

diagnostic

C’est la douleur, après un traumatisme le plus souvent sportif, de la partie supérieure de l’épaule. Elle entraine une impotence fonctionnelle .

A l’examen, on retrouve une douleur à la pression de l’articulation
-  stade 1 : l’articulation est stable
-  stade 2 : petite instabilité mais pas de modification visuelle importante
-  stade 3 et plus : instabilité nette ( touche de piano) et déformation visuelle de l’articulation en comparant le coté opposé. Rapidement l’oédème masque le décroché et peut rendre le diagnostic précis plus difficile.